ADU | Présentation | Sorties | Exposés | L'ADU-INFOS | Dossiers | Bibliographie | Écrire à l'ADU

Les exposés de la Société d'Études de Brest et du Léon et l'ADU

Michel de Castelnau    Gouverneur de Brest  (1658-1672)

Mercredi 30 septembre 2015 : intervenant :                 Yves COATIVY

Maître de conférences en Histoire médiévale à l'UBO

 

Michel de Castelnau

Gouverneur de Brest  (1658-1672)

Ses armoiries

 

                La société d'études de Brest et du Léon vient de faire l'acquisition d'un portrait, jusque-là inconnu, d'un gouverneur de Brest, Michel de Castelnau. Le tableau, retrouvé en Grande-Bretagne, va être offert à la ville. « Si nous ne l'avions pas acheté, il risquait de disparaître à nouveau pour 30 à 40 ans, voire plus », explique Yves Coativy, président de la Société d'études de Brest et du Léon.

Au début du mois juin, ce professeur d'histoire à l'UBO, médiéviste et passionné par l'histoire de Brest, a vu apparaître ce portrait lors d'une recherche sur Internet. « Je fais des recherches régulières avec le mot-clef Brest sur un site de ventes en ligne. Et là, je suis arrivé sur le compte d'un marchand de tableaux et ce portrait de Michel de Castelnau est apparu ». Mort après blessure à 27 ans Le personnage du XVIIe siècle pose en armure, tenant un bâton de maréchal dans les mains. Son nom et son titre sont inscrits en grand : « Michel Marquis de Castelnau Gouverneur de Brest ». Le personnage, né vers 1645, est mort des suites de blessures, après une bataille, en 1672, à l'âge de 27 ans. « Michel de Castelnau est devenu gouverneur de Brest à 13 ans, titre qui lui venait de son père et qu'il a conservé jusqu'à sa mort. Ce titre permettait de toucher la solde, mais il n'est peut-être jamais venu à Brest. Ce portrait fait certainement partie d'une série, pour composer une sorte de galerie qui devait être exposée au château de Brest ». Un autre tableau de cette galerie se trouve à Brest, au musée des Beaux-Arts : il s'agit du portrait du maréchal René de Rieux (1548-1628), seigneur de Sourdéac, marquis d'Ouessant, gouverneur de Brest. Une fille romancière Michel de Castelnau est moins connu que sa fille, Henriette, née en 1670. Romancière, elle a vécu de façon très libre, au point de faire de la prison. « Une légende à la Bécassine est née autour de celle-ci. Certains la font naître à Brest, c'est peu probable. On raconte qu'elle serait arrivée en costume traditionnel et parlant breton à la cour de Louis XIV. J'ai lu l'un de ses romans, conservé à la Bibliothèque nationale de France. Il n'y est jamais fait mention de Brest ». Dispersés à la Révolution La société d'études a décidé de casser sa tirelire pour acheter le tableau : 2.300 €. L'oeuvre vient de revenir à Brest, encore dans sa gangue de poussière. « Le tableau est recouvert de quelque chose qui ressemble à du noir de fumée. Il mérite une bonne restauration pour retrouver ses couleurs d'origine. Notre idée est de l'offrir à la ville pour qu'il soit exposé ». Et comment ce portrait s'est-il retrouvé en Angleterre ? « Il est probable qu'à la Révolution, la galerie de portraits a été pillée ou alors les tableaux ont pu être vendus comme Biens nationaux ». 

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/histoire-un-gouverneur-de-brest-au-xviie-siecle-revenu-d-angleterre-18-06-2015-10671308.php